Hayattedrageesetdeco

INOUBLIABLE!

Histoire de la dragée
Nous choisissons la dragée dans tous nos évènements familiaux, elle reste une des valeurs sûres dans les présents faits aux invités. Au moyen-âge, en France, elle était réputée pour ses vertus bienfaisantes. Cette épice de bouche se disait rafraichissante pour l'haleine et bonne pour la digestion, mais surtout préconisé contre la stérilité. Cest pourquoi, elle orne les tables à chaque occasion de notre vie. La dragée trouve son origine dans la Grèce antique où l'on trempait l'amande dans le miel avant de la déguster à la fin d'un repas, en dessert. D'ailleurs, l'étymologie de ce mot vient de tragema qui signifie friandise. La légende grecque raconte qu'un jeune homme, dût retourner à Athènes, avant son mariage, pour voir son père qui était mourant. Il fit une promesse à l'amour de sa vie : revenir à temps pour s'unir à elle, mais il n'avait pas prévu que cela prendrait trois mois pour rentrer. La jeune femme, étant persuadée que son bien-aimé ne reviendra plus, se donna la mort. Cest alors que les Dieux, touchés par cet amour si pur, décidèrent de la transformer en amandier. Cette denrée, si raffinée, est devenue le fruit des amoureux. Nous la retrouvons quelques siècles plus tard, au temps des romains, vers 170 avant J-C. Julius Dragatus, confiseur de la famille des Fabius, l'aurait inventée pour le baptême du fils dun praticien romain. Puis, au moyen âge, on inventa une friandise diagragum qui se rapprocha de la dragée, elle était fabriquée à partir de la sève d'un arbre d'Asie mineur. Enfin, elle est introduite en France, en 1220 par un apothicaire soucieux de la conservation des amandes pendant le voyage. Il lui vient une idée, alors révolutionnaire, enrober ce fruit de sucre et de miel, puis le faire durcir à la cuisson. C'est depuis cette époque, que Verdun et ses alentours ont la réputation de fabriquer les meilleurs dragées du monde. La famille Médicis fit découvrir cette confiserie dans les plus grandes cours d'Europe, notamment celle de Louis XIV. Au 16ème siècle, elle devient un met hors de prix et trouve sa place dans les drageoirs au fond des poches royales. C'est au XVIII siècles, qu'on commence à innover dans le monde de la dragée. Elles prennent plusieurs formes et textures différentes, les enrobages changent au gré des envies. Mais la meilleure, reste de loin l'avola royale : son dessin parfait, son enrobage fin et fruité et son amande triée scrupuleusement, ravit les plus grands connaisseurs de dragée. Elle offre à vos papilles une explosion de saveur, et vous comprendrez pourquoi nous l'appelons une épice de bouche .
N'hésitez pas à commenter cet article!
Toute connaissance supplémentaire est bonne à prendre!
Atelier de fabrication de dragées en 1904
Aucun commentaire
Ajouter un commentaire
Pseudo
Email (facultatif)
Commentaire
Copier lꞌimage